Présentation du territoire de compétences

l'ANVAL, nouveau syndicat des affluents nord ouest du Val de Loire

Fin avril 2017, les services de la Préfecture ont réuni les élus des syndicats de rivières des affluents de la rive droite du nord ouest de la Loire concernant la mise en œuvre de la compétence GEMAPI (Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations). A l’ordre du jour : mutualisation et rationalisation à une échelle territoriale plus homogène de la gestion des cours d'eau et des milieux aquatiques afin d’aboutir à une gouvernance plus cohérente.

Les présidents des EPCI  (Etablissement Public de Coopération Intercommunale) et des syndicats de rivières se sont alors rencontrés à plusieurs
reprises pour mettre en œuvre la création d’un syndicat unique. L’ANVAL : syndicat mixte des «Affluents Nord Val de Loire» est né le 1er janvier 2019 !

Ce syndicat s’étend à 41 communes soit 240 000 habitants, sur plus de 65 000 hectares et 400 kms de cours d’eau. Il est composé de 5 EPCI : Tours Métropole Val de Loire, les Communautés de Communes Touraine Ouest Val de Loire, Gâtine et Choisilles – Pays de Racan, Touraine Est-Vallées, Castelrenaudais, désormais compétents sur le territoire des 4 anciens syndicats de rivières de La Bédoire,
La Bresme, La Choisille, La Roumer.

Sébastien Marais, a été élu Président de l’ANVAL mardi 8 janvier. Il sera entouré de 6 vice-présidents et de 2 membres de bureau.

En téléchargement

Territoire de compétences

Les actions engagées par les syndicats de rivières de la Bédoire, Choisille, Bresme et Roumer sont portées dans la continuité par le syndicat ANVAL.

Actuellement, le contrat territorial de la Bresme aborde sa 3ème année de mise en œuvre du programme d’actions.

Sur les bassins de la Choisille et de la Roumer, les contrats sont en cours d’élaboration :

  • Obtention de l’arrêté préfectoral de Déclaration d’Intérêt Général (DIG) et d’autorisation Loi sur l’eau sur la Roumer
  • Instruction du dossier de demande d’Autorisation Environnementale Unique valant DIG sur la Choisille
  • Rédaction d’un contrat territorial commun sur les 2 bassins versants et articulation des programmes d’actions pour une durée de 3 ans

Le bassin de la Bédoire fera l’objet d’un diagnostic d’état des lieux afin d’appréhender les actions à mettre en œuvre pour améliorer l’état de la masse d’eau.

Les effectifs du syndicat se composent actuellement de 2 techniciens de rivières à temps plein pour préparer et mettre en œuvre les différentes actions engagées sur ce vaste territoire hydrographique.

Durant cette période d’inter-contrat, un Diagnostic Territorial Multi-Pressions est en cours de réalisation sur 2 des 5 masses d’eau du bassin de la Choisille.

L’objectif est d’étudier les pressions et émissions de polluants d’origine agricole et non agricole pour mieux comprendre les phénomènes de ruissellement et d’érosion des sols responsables de transfert de fines et de produits phytosanitaires vers les eaux de surface.

L’inventaire complémentaire et la caractérisation des zones humides du bassin versant de la Choisille est en cours de finalisation.

L’ensemble de ces études et investigations permettent ainsi de bénéficier d’une expertise précise des diverses problématiques qui concernent les milieux aquatiques.

Le but étant de mettre en œuvre les outils territoriaux adaptés grâce au soutien financier des partenaires du syndicat (Agence de l’eau Loire-Bretagne, Région Centre Val de Loire, Conseil Départemental d’Indre et Loire) et des collectivités, en concertation avec les partenaires techniques et services de l’Etat (DDT, Agence Française pour la Biodiversité, Fédération de pêche d’Indre et Loire, Société d’Etude de Protection et d’aménagement de la Nature en Touraine, Chambre d’Agriculture, …), les acteurs et les propriétaires riverains du territoire.

Rapports d’activités

En téléchargement

Aucun fichier trouvé

Documents et vidéos de l’Agence de l’eau